LA LIBERTÉ DE CHOISIR

LA LIBERTÉ DE CHOISIR

Yezdi Antia

”Nous ne choisissons pas de naitre. nous ne choisissons pas nos parents. Nous ne choisissons pas la période dans laquelle nous voulons vivre, ni les conditions dans lesquelles nous voulons vivre. La plupart d’entre nous ne faisons pas le choix de mourir, et nous ne choisissons ni le temps ni la méthode de notre mort. Mais pourtant, malgré cette impossibilités de faire nos propres choix, nous choissisons la manière dans laquelle nous voulons vivre notre vie: avec courage, ou avec lâcheté, avec honeur ou avec déshoneur, avec sens ou avec absurdité. Nous décidons nous-mêmes ce qui est important et ce qui ne insignifiant dans la vie. Nous décidons nous-mêmes si ce qui nous rends signifiant, c’est ce que nous faisons ou ce que nous refusons de faire. Mais peu importe l’indifférence que l’Univers semble montrer envers nos choix et nos décisions, c’est á nous de faire ces choix et de prendre ces décisions. Nous décidons nous-mêmes. Nous faisons nos propres choix. Et notre vie prend forme selons nos décisions et nos choix.” Joseph Epstein, Ambition la Passion secrètepage 298.

Le choix dont parle Zarathushtra est celui que l’on doit faire entre le Bien et le Mal, entre la Verité et le Mensonge.

Choisir veut aussi dire réfléchir. Et il y a la conséquance de nos choix. Nous allons donc examiner ce que Zarathushtra enseigne á propos de ce sujet quand il ”exprime la même idée avec la paraphrase ou avec d’autres méthodes de variation et d’amplification”.  S Insler, Les Gathas de Zarathushtra page 21.

Les Gathas one été traduites de manière differente par plusieurs érudits. Il y a probablement encore beaucoup de difficultés dans quelques passages. Il y a, par contre, un grand nombre de parties sur lequelles les differents traducteurs sont d’accords. Toutes les traductions nous inspires á réaliser notre potentiel spirituel. La Bonne Pensée, le Service d’autrui, le Courage Moral, et la cultivation de notre vie spirituelle. Il est donc plus important de mettre en pratique le message des Gathas dans la façon dont le lecteur comprend et interpréte le text, plutôt que de se disputer sur les differentes interprétations qui sont l’objet de l’intélligence des philosophes et des érudits.

Malheureusement, les parôles de notre prophête sont restées obscures pendant des millénaires, car la langue changea peu aprés sa mort. Maintenant que la recherche moderne a découvert la signification de ce trésor, il est encore plus dommage la plupart des Zoroastriens ne prennent pas le temps de les lire.

Une des raisons pour laquelle les devraient être lu, est qu’aucun autre livre exprime les principaux de notre religion de manière si claire et si belle. Car il est évident que les enseignements du fondateur de notre religion sont plus importants que ceux issus d’une tradition plus tardive, qui a grandi dans l’absence de la connaissance et de la signification des mots.

Quelques exemples illustrent ce point:

Est-il acceptable moralement pour nous de croire que les non-Zoroastriens ne peuvent être officiellement admis dans notre foi, lorsque Zarathushtra en s’adréssant á Dieu, déclare dans le Yasna Y44.10:

”Á propos de votre religion qui est la meilleure pour tout être-humain” (Yasna 44.10, traduction Sethna).

Une des priéres Zoroastriennes les plus importantes avec leYatha Ahu Vairyo et le Ashem Vohu est le Yenghe Hatamqui dit:

”Nous vénérons tout homme et toute femme qui encouragent le Bien grace á leur vértu  et de leur service envers l’humanité”

Il faut savoir que cette prière nous demande en tant que Zoroastriens de vénérer chaque homme et femme de bien, pas seulement les Zoroastriens. La disctinction est faite entre les vertueux et les pécheurs, et non pas les Zoroastriens et les non-Zoroastriens. Comment pouvons-nous donc réconcilier cela avec notre tradition qui de pas admettre les non-Zoroastriens á nos cérémonies? Sommes-nous vraiment en train de suivre le principe enseigné dans cette prière, quand nous défendons aux non-Zoroastriens de manger les offrandes sacrées, ou quand nous empêchons les non-Zoroastriens vertueux de rendre hommage á un ami Zoroastrien décédé lors de ses obséques?

C’est une croyance naturelle que la prière est un act religieux et que réciter le Avesta (et de sentir les vibrations) peuvent être utile aux vivants et aux morts.

Comparez cela á ce que Zarathushtra dit:

”…seules les ACTIONS nous permettrons d’atteindre le plus Haut” (Y51.1, traduction Taraporewala)

”…pour la vénération, choisissez les actions vertueuses..” (Y53.2, traduction Sethna)

”…que la divine sagesse …nous bénissent pour les ACTIONS inspirées par la Bonne Pensée” (Y43.16, traduction Sethna)

Il est clair que ce qui est accentué ici, ce sont les bonnes actions des êtres-humains, et donc l’act le plus religieux qu’un être-vivant puisse faire est de faire le choix (même s’il est tenté par le mal) de faire une bonne action. C’est cet act de libre choix qui est l’act religieux suprème.

Les bonnes pensées sont l’origine des bonnes actions, et l’accentuation est mise surles bonnes pensées tout au long des Gathas. Les prière a plus de signification quand elle est associée aux bonnes pensées. Ce qui est important dans la prière, á part demander a Dieu de nous guider et de nous bénir, est de diriger notre esprit vers la bonne pensée et d’être inspiré á faire de bonnes actions. Donc, la prière est importante non seulement en tant que tradition religieuse mais aussi parce qu’elle nous inspire aux bonnes actions. Il est certain que les prières chantées avec férveur et foi, avec leur vibrations apaisantes, nous mènent vers une humeur spirituelle. Mais ceci peut etre dit pour toute prière et chanson spirituelle dans toutes les langues.

Si les vibrations que donnent la récitation de l’Avesta étaient l’aspect la plus aventageuse de la prière, cela voudrai dire que les prières écrites dans d’autres langues seraient moins importantes. Il serait présomptueux de notre part de penser que les prières en Avestique seraient plus efficaces et plus accéptables pour Dieu que celles appartenant aux autres peuples, et écrites dans d’autres langues. De plus, le fait de croire en l’effet magique donnés par les vibrations des prières Avestiques voudrait aussi dire que Zarathushtra se serait trompé vis-á-vis de ses prières quand il dit: ”pour adorer Dieu, choisissez les actes de pieté” et ”seuls les ACTIONS nous permettrons d’eteindre le plus Haut”.

Examinons ensuite ce que notre Prophète nous enseigne concérnant le Choix, le Bien, le Mal, et les Conséquances de nos choix. Et essayons de comprendre et de mettre en pratique le message qui selon Insler:

”sont remarqueblement consistents en perspective et en expression” (Insler, les Gathas de Zarathushtra, page 22)

Les parôles de Zarathushtra sont très claires. Si nous lisons attentivement ce qu’il enseigne dans le text, nous verrons comme son enseignement est éfficace.

Le Choix et le Libre-arbitre

Tu as donné á chaque être-vivant le choix entre deux chemins– le choix de prendre le chemin du Bérger, ou de se détourner de sa protection”. (Y31.9 traduction Taraporewala)

”Car, O Mazda, Tu nous a offert un corps physique, un esprit doué de discernement, et une intélligence directive á travers Ton propre esprit. Car Tu nous as donné le souffle de la vie dans nos corps mortels, Tu nous as donné la capacité d’agir et des doctrines pour nous guider afin que chacun puisse choisir ses propres croyances.” (Y31.11, traduction Sethna)

”Et Mazda donna un choix á chacun de nous, l’enseignement du triomphe du Bien et la déstruction du Mal. Je demande donc une union avec les bonnes pensées, et renoncez á toute association avec ceux qui ont choisi le chemin du Mal”. (Y49.3 traduction Sethna)

”Ecoutez la Verité avec vos oreilles et décidez avec un esprit pure. Que chacun soit son propre juge, et que chacun prennent sa propre décision. Que chacun se reveille avant l’ultime Jugement” (Y30.2 traduction Sethna)

Dans ces quatres versets, Zarathushtra nous explique les principes moraux créees par Dieu pour l’humanité. Il y a un choix entre deux chemins, mais l’homme a été offert le libre-arbitre et la capacité de choisir. Chacun d’entre nous a le devoir de faire ses propres choix dans la vie avec un esprit claire et pur.

Le Bien et le Mal

Les gens malfaisants

”Je vais maintenant parler des deux principes ultimes de la mentalité humaine. L’un, la plus saine, s’adressa á la plus maléfique ainsi: ”ni nos pensées, ni nos doctrines, ni nos volontés, ni nos croyances, ni nos mots, ni nos actions, ni nos consciences, ni nos âmes sont en accord” (Y45.2 traduction Sethna)

”Au commencement, ces deux mentalités jumelles se sont revelées dans la pensée, la parôle, et l’action, en tant que meilleur et pire, et de ces deux mentalités les sages firent le bon choix et les imbeciles le mauvais.” (Y30.3 traduction Sethna)

”De ces esprits jumeaux, celui qui est mensonge fera le mauvais choix, mais la vertu fera le choix qui mène vers la Sainteté; celui qui choisira de se vétir de la Lumière Céléste, celui qui satisfera Ahura Mazda le fera avec des actes de Vertu et prendra le chemin de Mazda” (Y30.5 traduction Taraporewala)

”L’enseignant du mensonge déforme l’enseignement de Mazda, et á travers ses mots déforme le plan de la vie. Il se détourne de son héritage– l’amour précieux qui coule á travers Vohuman”(Y32.9 traduction Taraporewala)

”Ces personnes souillent la vie et, attirées par la grandeur matérielle, considèrent les personnes malicieuses comme les plus grands de cette Terre; ils empêchent tout accomplissement ici-bas. O Mazda, de la Suprème Vérité ils détournent l’esprit des vértueux” (Y32.11 traduction Taraporewala)

”Á travers leur enseignements font de leur mieux pour que les hommes soient détournés du bon chemin et de l’effort. Mais Mazda leur prépare un juste châtiment; Avec leur chants séduisants, ils détournent la vie” (Y32.12 traduction Taraporewala)

Il y a ici une élaboration sur les mentalités jumelles, la mensonge et la vérité, le bien et le mal. Les deux mentalités sont totallement oposées. Les personnes malicieuses choisissent les mauvaises valeurs, et considèrent les gens malfaisants comme les grands de la Terre. Avec leur parôles séduisantes, ils font tout pour détourner les autres et de les distraire.

Oú trouver de l’aider pour faire le bon choix

La sagesse divine aide:

Chacun lève la voix pour proclamer sa religion et ses croyances, qu’il soit menteur ou qu’il dise la vérité, qu’il soit sage ou ignorant, mais la divine sagesse est lá pour porter secours á l’esprit de celui qui est pris de doute” (Y31.12 traduction Sethna)

Zarathushtra est la guide:

”Etant donné que le bon chemin n’est pas toujours visible par l’âme humaine á cause des temptations mondaines, je suis venu á vous comme prophète envoyé par Ahura Mazda, avec le devoir de guider le monde á faire le bon choix entre les deux mentalités, afin que chacun puisse vivre avec harmonie et vértu” (Y31.2 traduction Sethna)

Demander l’aide de Dieu:

”Que nous soyons parmi ceux qui soigneront le monde! Divine Sagesse et autres Seigneurs, donnez moi votre support et donnez moi la vérité, afin que chacun soit convaincu même quand sa compréhension est fausse” (Y30.9 traduction Inlser)

L’aide des êtres éveillés et celui de Dieu:

”Lequel des deux chemins l’adorateur de la vértu et l’adorateur choisissent-ils? Que l’être eveillé m’enseigne, qui est prèt á écouter. Que les ignorants ne détournent pas les hommes du droit chemin. O Ahura Mazda, qui nous montre le Bien, aide nous…” (Y31.17 traduction Sethna)

Dans ces versets, Zarathushtra dit que Dieu et Sa divine Sagesse nous aide á résoudre tous les doutes des personnes qui dédient leur vie au Bien. Zarathushtra lui-même peut montrer la voie quand les temptations aveuglent l’esprit des êtres humains. Comment Zarathushtra peut-il nous guider d’une manière pratique? Je crois qu’il se refère ici aux méthodes qui lui ont été donnés dans les deux prières les plus importantes de la religion: le Yatha Ahu Vairyo et le Ashem Vohu qui, d’après-moi, enseigne les valeurs suivantes:

1. La conscience spirituelle. Une reconnaissance du fait que les objectifs spirituelles peuvent être atteints avec les objectifs matériels.

2. Un esprit de sérvitude, dépourvu de tout ego.

3. Aider ceux qui sont dans le besoin.

Le Ashem Vohu enseigne les valeurs suivantes:

1. La verité et la vértu

2. L’altruisme. Toute bonne action doit être faite au nom de la bonté et de la vértu seulement. Si quelqu’un a un doute, il peut se demander lequel de ses choix aura le plus de bénéfice pour le monde et pour l’humanité.

La conséquence du choix

”Ceci est la Verité, O hommes et femmes!

Aucun bonheur ne sera le votre, si le demon du mensonge conduit la charette de vos vies; Débarassez vous des cordes du mal qui vous attache au mensonge; le bonheur lié au déshoneur, le bonheur qui fait du mal aux autres est un poison pour celui qui cherche la verité. Les impies malfaisants qui font du mal aux vertueux détruit son propre bonheur spirituel” (Y53.4 traduction Irani)

”Quiconque choisit le chemin du Bien vivra dans la Lumière. Les malfaisants résideront dans les ténébres. À cette vie seront-ils condamnés eux-mêmes á cause de leurs propre actions.” (Y31.20 traduction Sethna)

”A ceux qui Lui sont dévoués par pensée et par action, Ahura Mazda offrira les bénédictions de la réalisation du Soi et de l’immortalité avec bienfaisance, courage moral, vertu et bonnes pensées” (Y31.21 traduction Sethna)

”A travers la Sainte mentalité (Spenta Mainyu), la meilleure vie sera accordée á tous ceux qui avec leurs langues parleront en accord avec leurs bonnes pensées, et qui avec leurs mains accomplissent le devoir de la sagesse divine, dont Ahura Mazda seul est l’origine et le défenseur de la vértu.” (Y47.2 traduction Sethna)

”Et par Ton Esprit Saint Seigneur Mazda,

Les vértueux obtiennent tout ce qu’il y  a de meilleur,

Le mauvais restera loin de Ton amour;

Car toutes ses actions proviennent de son esprit malfaisant,

Ses mauvaises actions sâlissent son âme” (Y47.5 traduction Taraporewala)

”Je T’ai réalisé comme étant le plus Généreux, O Mazda Ahura,  quand je T’ai regardé pour la première fois á la naissance de la vie. Comme Tu as decidé que les acts et les parôles portent leurs fruits, le mal reviendra au malfaisaints, et les bénédictions aux bienfaisants” (Y45.5 traduction Sethna)

”Je vais vous annoncer ce que le Saint Seigneur m’a revelé, la meilleure chose pour les mortels. Celui qui vénérera sa conscience atteindra la réalisation du Soi et l’immortalité spirituelle par ses bonnes actions, pensées et par la grâce de Ahura Mazda” (Y45.5 traduction Sethna)

La liberté de choisir, donc, ne peut être séparé des responsabilités qui viennent avec cette liberté. Nous sommes donc les architectes de notre propre avenir. Petit à petit, par nos propres actions de tous les jours, nous construisons nous même la Maison de la Chanson ou la Maison de la Tristesse.  

En conclusion, voici echo moderne de ce que Zarathushtra enseigna il y a très longtemps:

”J’essaie de me rappeller que nous avons été donné la liberté de faire le choix de vivre moralement, ou non. Avoir cette liberté de faire le choix et de vivre nos vies avec intégrité et humilité selon nos choix, nous rends plus forts. À chaque fois que nous vivons nos vies selon nos choix, nous sommes rencontrons une forme de résistance. Mais les problèmes éthiques les plus difficiles nous offre l’opportunité de devenir de plus en plus fort” Blanchard et Peale, le Pouvoir de la gestion éthique, page 37

Source

Traduction de l’anglais au français par

Dorian Gordon Bates

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: